sécurité survie surf randonnée ski vélo ville montagne armée planche à voile mer canoé kayak paddle escalade secourisme secours pêche

2002

Les photos de cet article ont été prises en Bretagne Finistère Sud. C’est joli, n’est-ce pas ?

En 2002 c’était en Corse, nous venions de voir une belle petite baie, en contrebas d’une « falaise ». Cette mise en image permet peut-être de comprendre la différence visuelle entre être recherché avec le nouvel équipement de sécurité et de survie BAB’So First ou sans.

2002… Je me retrouve  complètement coincée et blessée sous un rocher qui a basculé, dans la pente, à 30 mètres sous la route… personne ne peut me voir, ni m’entendre… Mon téléphone s’est brisé dans la chute. Un homme passe en voilier au loin en mer, me voit agiter le bras, mais me répond « coucou » tout en continuant sa navigation. Je comprends que si j’avais été seule, je risquais de mourir à quelques mètres des gens. Il m’était impossible de me libérer du rocher, ma position ne me permettait même pas de le toucher… 30 mètres sous la route.

Il y a la seconde avant la chute et la seconde d’après… bien différentes, c’est tout de suite clair.

Je prends conscience ce jour là qu’il  manque du matériel fiable pour pouvoir déclarer sa détresse, sans aucun doute. La personne qui me suivait est arrivée et a réussi à me  libérer de ce piège. Elle était également équipée d’un téléphone portable, mais il n’y avait pas de réseau à l’endroit où nous nous trouvions. Ma jambe sous le rocher était en mauvais état, il fallait faire vite, alors nous nous sommes débrouillés tout seuls.

« Chaque secondes de gagnée est une victoire sur la situation »©.

En adoptant les comportements adaptés, nous avons sauvés ma jambe.

Si vous le voulez-bien, reculez de votre écran de quelques pas, pour voir la différence de la situation d’une personne coincée, par exemple, derrière ou sous un rocher, comme moi en Corse en 2002.
La vie est un mouvement… Si tu entres un jour dans » la parenthèse de l’accident »© , il te faudra, d’une façon ou d’une autre être, même un tout petit peu :  Être Actif/ Active.

Les conditions étaient cependant différentes à ce moment là: j’étais allongée, vrillée dans la pente, coincée sous le rocher… L’idée c’est de vous faire voir la différence de notre visibilité avec BAB’So First et sans. Article interactif. Est-ce différent ?

Après ce premier accident j’ai cherché pendant 12 ans dans le commerce, sans jamais le trouver, un produit qui répondrait à  nos besoins. Car, que ce soit en planche à voile, canoé, surf, ski, kayak, longboard, paddle, randonnées, escalade, ville, voiture, moto, vélo… il nous faudra toujours pouvoir déclarer notre détresse, et:

1 Être Vu,

2 Être Entendu

3 Être Reconnu au besoin

4 Tenir bon de toutes les façons.

Débutants, confirmés, professionnels, secouristes, personne n’échappe aux 4 besoins essentiels de la sécurité et de la survie !

BAB’So First remplit ces 4 fonctions. Moins de 80 grammes, ergonomique, fiable, réutilisable, sans réseau ni batterie, augmente notre visibilité de jour comme de nuit… par une conception unique, ingénieuse, des matériaux normés, sa haute visibilité normée 20471 utilisable dans tous les milieux ou presque, ses différentes fonctionnalités qui apportent des solutions, clef en main à notre directeur de la survie.

D’autres situations délicates, m’ont permis de faire progresser, maturer, analyser, décortiquer les fonctionnalités et le fonctionnement de l’équipement qu’il nous fallait.

C’est après avoir sauvé la vie d’un homme que j’ai arrêté de chercher et que je me suis mise au travail. Tout d’abord en créant les Balises Appel Bienveillance®, puis leur premier nouvel équipement de sécurité et de survie, unique au monde, qui a demandé plus de 3 ans et demi de travail et environ 100 prototypes pour arriver à BAB’So First.

Pour que sécurité, rime avec liberté©.

« Mon lien à la vie »© est expliqué sur ce site.

Pour être secouru il faut que nous soyons vu !

Les Balises Appel Bienveillance sont une grande aide pour la victime et pour les yeux qui la cherchent.

La BAB’attitude, c’est la capacité à transformer les problèmes en solutions, attitude indispensable pour sortir vivant, au mieux, au plus vite de la parenthèse de l’accident. BAB’So First aide à accéder à cette capacité.

Il y a des problèmes qui une fois résolus donne de très bonnes solutions !

Prenons soin de nous et de notre belle planète.

Chaleureusement

Anne-Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *